Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

La Parole de Dieu et l'Eucharistie

Les deux tables

  • RASSEMBLEMENT
  • PAROLE
  • AUTEL
  • MISSION
  • MALADES
  • TABERNACLE
  • ADORATION

 

 

La Parole de Dieu et l'Eucharistie : les deux tables

 

Au cours de chaque Messe, l’assemblée chrétienne se nourrit aux deux tables, la table de la Parole et la table de l’Eucharistie, et c’est vers l’une puis vers l’autre que nous sommes invités à tourner notre regard. Les deux parties de la célébration, liturgie de la Parole et liturgie eucharistique, se vivent autour de l’une et l’autre table et ne forment qu’une seule action, celle de Dieu qui se révèle par le pain de sa Parole et par le Corps du Seigneur.

 
Dans la constitution sur la révélation divine « Dei Verbum, les Pères du Concile s’expriment ainsi : “L’Église a toujours vénéré les divines Écritures, comme elle l’a toujours fait aussi pour le Corps même du Seigneur, elle qui ne cesse pas, surtout dans la sainte liturgie, de prendre le pain de vie sur la table de la parole de Dieu et sur celle du Corps du Christ pour l’offrir aux fidèles. Toujours elle eut et elle a eu pour règle suprême de sa foi les Écritures, conjointement avec la sainte Tradition, puisque, inspirées par Dieu et consignées une fois pour toute par écrit, elles communiquent immuablement la parole de Dieu lui-même et font résonner dans les paroles des prophètes et des Apôtres la voix de l’Esprit Saint. »(N° 21)

 

 

La liturgie de la Parole et sa dynamique
           
Nous entendons parfois dire qu’il y a trop de paroles, trop de lectures, que cette partie de la Messe n’est pas intéressante…. Reprenons conscience de la dynamique de la liturgie de la Parole dans toute célébration sacramentelle.
           
Après l’accueil, l’assemblée commence par s’asseoir pour écouter. Être assis, c’est la position du disciple, de celui qui écoute : « Écouterez-vous sa Parole, ne fermez pas votre cœur comme au désert » dit le Psalmiste 94 » « Bienheureux plutôt celui qui écoute la Parole ….» dit Jésus (St Luc 11, 28)
 
Elle reçoit la première lecture, car le lecteur placé plus haut signifie que cette Parole nous vient de plus haut : “ Comme la pluie est la neige qui descendent des cieux n’y retournent pas sans avoir abreuvé la terre, sans l’avoir fécondée et l’avoir fait germer, .......   ainsi ma parole, qui sort de ma bouche, ne me reviendra pas sans résultat, sans avoir fait ce que je veux sans avoir accompli sa mission.”      (Isaïe 55, 10-11)
 
L’assemblée qui a reçu cette Parole, tout naturellement, y répond par le chant du psaume responsorial. C’est bien là sa fonction, répondre à la Parole que Dieu vient de lui adresser. Le choix du Psaume dépend de la lecture qui le précède. Le refrain qui l’accompagne est repris par toute l’assemblée. Les versets de certains Psaumes ouvrent facilement à la prière et peuvent être lus par une assemblée même d’enfants.
 
Ensuite, la seconde lecture, souvent tirée des lettres de St Paul, vient rejoindre l’assemblée. À nouveau celle-ci répond en se levant pour acclamer par l’Alléluia (sauf en temps de Carême) le Christ présent dans et par les Paroles de l’Évangile.
 
Vient alors le moment de l’homélie « qui fait partie de l’action liturgique » (PGMR n°9) et qui explique les Écritures comme le Christ ressuscité l’a fait aux deux disciples qui marchaient vers Emmaüs.
 
Toutes ces Paroles, l’assemblée les fait siennes et manifeste son adhésion par la profession de foi récitée ou chantée debout. La Prière universelle qui suit, nourrie par la Parole du Jour, fait monter vers Dieu les supplications pour le monde et ceux qui dirigent les affaires publiques, pour ceux qui sont accablés, pour l’Église, la communauté chrétienne, pour des besoins particuliers en fonction des circonstances (Mariage-Funérailles –Baptême)
 
Ainsi dans un va et vient de Paroles échangées, le Seigneur nourrit et fait grandir l’assemblée qu’Il a réunie avant de se manifester et de se donner par le pain rompu et donné en partage à la table eucharistique.
 
Marie-Bernadette De Coninck
Responsable du Service diocésain Liturgie et Sacrements

Article publié par Yannick Lemaire • Publié Mercredi 24 octobre 2007 • 5444 visites

Haut de page