Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Fleurir le temps de Pâques

Avec le Christ, nos vies refleurissent !

Fleurs Fleurs  © Marie Nathanaël Gagelin Alléluia ! Christ est ressuscité ! La Vie a vaincu la mort ! Une bonne nouvelle qui se chante, qui se danse et fait déborder de joie l’Eglise tout entière ! Résurrection !... Lumière, paix, couleurs, élan, beauté, abondance, recueillement aussi ! La résurrection se passe dans un jardin : un jardin de printemps c’est fleuri ! Alors, vite, allons cueillir les fleurs de la résurrection pour dire notre joie au ressuscité, pour la dire à l’assemblée, pour donner le ton à la célébration !

 

Que nos compositions soient belles, élancées, joyeuses ! Que la lumière, la transparence et l’équilibre soient au rendez-vous ! Que l’enracinement dise notre humanité, et son élan notre humanité sauvée, ressuscitée ! L’abondance dit la profusion de la grâce, l’intégration du cierge pascal la présence du Christ ressuscité !

 

Nous avons chanté, dans la nuit de Pâques :

« Réjouis-toi, ô notre terre, resplendissante d’une lumière éclatante, car il t’a prise en sa clarté et son règne a dissipé ta nuit ! Réjouis-toi, Eglise notre mère, toute remplie de sa splendeur, et que résonne l’acclamation du peuple des fils de Dieu !… » (Extrait de l’Exultet)

Comme le disait St Athanase, que chaque dimanche soit célébré dans la joie et l’exultation, comme si c’était un jour de fête unique, ou mieux "un grand dimanche". Qu’en ce « grand dimanche » du temps de Pâques nos compositions florales soient l’icône de la joie de la résurrection !

 

Quelques suggestions :

Choisir, si possible, des fleurs de saison : forsythias, groseillier à fleurs roses, magnolias (branches droites), prunus… Il y a peu de feuillage à cette saison, mais on peut trouver : Laurier-tin, laurier, aucuba et d’autres feuillages persistants. Bannir les collerettes autour du cierge pascal : ceci n’a rien d’une composition florale et encore moins liturgique ! Bannir les bouquets suspendus : où est l’enracinement ? Privilégier par-dessus tout, le fleurissement du cierge pascal !

 

Marie Nathanaël Gagelin - PSSE

www.liturgiecatholique.fr

 

 

 

 

Article publié par Yannick Lemaire • Publié Mercredi 02 avr 2008 • 6276 visites

Haut de page