Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

L'adoration eucharistique

  • RASSEMBLEMENT
  • PAROLE
  • AUTEL
  • MISSION
  • MALADES
  • TABERNACLE
  • ADORATION
 
 
L’encouragement du Saint Père
 
Dans la lettre apostolique pour l’année de l’Eucharistie Jean Paul II invite toute l’Église, les fidèles, le clergé et ses frères dans l’épiscopat « à contempler, à louer, à adorer de façon toute spéciale le sacrement de l’Eucharistie » et il souhaite que cette année « puisse être pour tous une précieuse occasion pour devenir toujours plus conscients du trésor que le Christ a confié à son Église. » Il ajoute plus loin : « Je ne demande pas toutefois que l’on fasse des choses extraordinaires, mais que toutes nos initiatives soient empreintes d’une profonde intériorité.  Si le fruit de cette année consistait seulement à raviver la célébration de la messe dominicale dans toutes les communautés chrétiennes et à faire croître l’adoration eucharistique en dehors de la messe. » (Lettre apostolique « Reste avec nous, Seigneur. Mane Nobiscum Domine N° 29)
 

À quelle démarche le Pape invite-t-il quand il choisit aussi comme thème des journées mondiales de la Jeunesse, « Nous sommes venus pour l’adorer» ? Adorer, c’est aimer.

 

L’adoration eucharistique est une invitation à passer un moment devant notre Seigneur Jésus présent dans son corps eucharistique exposé soit dans un Ostensoir soit dans le Ciboire. C’est une démarche de prière qui cherche à rejoindre le Christ dans le don de sa Vie, c’est se laisser attirer par Lui, par ses manières de vivre et d’aimer tout homme. C’est une démarche d’amour qui conduit à regarder Celui qui nous a aimé jusqu’au bout de sa vie et à se laisser aimer par Lui.

 

 

Une référence : le rituel de l’Eucharistie en dehors de la Messe
 

Des communautés religieuses, des moines et moniales vivent dans chaque journée un moment d’adoration eucharistique personnel ou communautaire.

 

Aujourd’hui, des chrétiens, en accord avec leur curé, s’organisent pour proposer des moments d’adoration. Il est important de veiller à relier l’adoration eucharistique à la célébration de la messe. Le Christ fait le don de sa vie pour que, à notre tour nous recevions de lui la Vie.

 

 

«  En s’attardant auprès du Christ Seigneur, les fidèles entrent dans une plus grande intimité, épanchent leur cœur pour eux-mêmes et pour tous les leurs, prient pour la paix et pour le salut du monde. En offrant leur vie entière, ils puisent un accroissement de leur foi, de leur espérance et de leur charité  » (Rituel de l’Eucharistie en dehors de la Messe N° 80)

 

 

Quelques conseils pratiques
 

Il s’agit de centrer le temps d’adoration sur le Christ. Donc, pour ouvrir le moment d’adoration, on évitera de prendre un chant à l’esprit Saint, mais on choisira un chant au Christ à tonalité pascale.

 

La Proclamation de la Parole sera présente. Il est important que la foi soit nourrie, et on pourra prendre par exemple l’un des textes du jour.

 

Un chant de louange pourra unir les voix et introduire un moment de prière personnelle dans le silence.

 

Une attention particulière sera portée aussi à l’aménagement des lieux. Une disposition des chaises en demi-cercle proche de l’Autel, le ciboire ou l’ostensoir posé sur l’Autel qui sera revêtu d’une nappe blanche, des cierges allumés, des fleurs.

 

Le ministre de l’exposition eucharistique sera désigné par le curé du lieu selon les dispositions du rituel N° 91 et 92.

                                                                                 

 

Marie Bernadette De Coninck

Responsable du Service diocésain Liturgie et Sacrements

Article publié par Yannick Lemaire • Publié Mercredi 24 octobre 2007 • 2182 visites

Haut de page